EspañolCatalàEnglish

93 204 01 01

Procréation Médicalement Assistée (PMA)

       La stérilité/ d'un couple se définit comme l'incapacité définitive à concevoir un enfant après un an de rapports sexuels sans utilisation de méthodes contraceptives.

      On estime qu’ entre un 10% et un 15% des couples en âge de procréer auront des difficultés pour concevoir un enfant (environ 600 à 700.000 couples en Espagne), ce qui suppose une hausse de 25% par rapport aux chiffres publiées il y a 10 ans.

      Malgré l'augmentation du nombre de couples qui consultent un médecin, le taux d'infertilité n'a guère été modifié. Ce qui a subi un grand changement c’est la démographie des couples en âge de procréer. Il existe sans aucun doute, un changement social qui conduit les jeunes couples à remettre à plus tard la conception d’un enfant

      Dans notre cabinet médical, nous effectuons des examens et des tests médicaux à fin de déterminer l’origine de l'infertilité du couple et de pouvoir proposer les techniques de procréation médicale.

      Nous offrons à nos patientes le plus haut niveau d’assistance personnalisée, et évitons le problème “chaque fois je suis visitée par un médecin différent”. Rencontrer des difficultés pour concevoir un enfant représente, à notre avis, une véritable angoisse pour de nombreux couples, et nous croyons donc qu’avoir un interlocuteur valable dans cette situation est d'une grande aide, sans renoncer au soutien des autres professionnels qui interviennent dans ce processus.

     D’autre part, notre horaire d’ouverture au public est assez large pour pouvoir nous adapter aux besoins du couple, et que celui-ci modifie au minimum sa vie personnelle et professionnelle, ce qui à la fois permet un maximum de discrétion, toujours souhaitable dans ces cas


      Après un examen médical, nous évaluerons le problème et conseillerons au couple la technique la plus appropriée.

Cet examen médical comprendra:
      1.-  Examen gynécologique complet pour la femme.
      2.-  Spermogramme et analytiques (y compris caryotype) pour les hommes.
      3.-  Analytique générale et hormonale (y compris caryotype) des femmes.
      4.-  Hystérosalpingographie. Radiographie de la cavité utérine et des trompes.
      5.-  Dans certains cas, lorsqu’il il existe des soupçons d'endométriose et/ou d’adhérences dans les trompes, il est conseillé aus femmes d'effectuer un diagnostic par laparoscopie. Le test se fait sous anesthésie et consiste à introduire un optique dans l’abdomen pour observer l'utérus, les trompes et les ovaires       

Techniques et traitements:
 

1- L'induction de l'ovulation.
      Ce traitement se fait au moyen de médicaments, chez les patientes qui n’ovulent pas ou qui ont des cycles très longs.

2- Insémination artificielle avec le sperme du conjoint (IAC)
      Lorsque l’insémination artificielle est pratiquée avec le sperme du conjoint, elle prend le nom d'Insémination Artificielle Intraconjugale ou IAC..

     L’insémination avec le sperme du conjoint peut se dérouler  sur un cycle menstruel spontanée, ou bien, si l’on recherche plus d’efficacité,,avec une stimulation ovarienne et le déclenchement de l'ovulation.

     Cette technique consiste à recueillir et préparer le sperme du conjoint pour l’injecter au fond de la cavité utérine de la femme dans un timing synchronisé avec l’ovulation. On évite ainsi le passage du sperme à travers la glaire cervicale, ce qui, parfois, rend difficile que les spermatozoïdes remontent naturellement vers les trompes à la rencontre des ovocytes

 
     Cette technique est relativement simple et présente un taux de réussite élevé.

3- -Insémination artificielle avec Don de sperme (IAD).
      Lorsqu’on ne peut pas rassembler suffisamment de spermatozoïdes du conjoint ou, simplement, lorsqu’il n’y a pas de partenaire masculin, on cherche un donneur anonyme. Cette technique s’appelle Insémination artificielle avec Don de sperme (IAD).
     Concernant le donneur de sperme, dans le processus de sélection on s’assure qu’il soit sain et qu’il ait une bonne qualité spermatique, à travers des analytiques, qui incluent sérologie et spermogramme pour dépister des posibles maladies transmissible au foetus.
 
4- La Fécondation In Vitro (FIV) avec ou sans microinjection de sperme (ICSI pour Intra Cytoplasmic Sperm Injection):
      Au cours des processus de fécondation in vitro, la patiente reçoit une stimulations hormonale permettant d’obtenir un nombre relativement important d’ovocytes, dans le but d’augmenter les chances de fécondation et obtenir un nombre d’embryons suffisant pour avoir plus de chances de grossesse.
     Les ovules seront prélevés (ponction) à travers le vagin,  grâce au guidage échographique, l’inconfort de l’intervention est minimisé par l’administration d’un analgésique ou de  sédatifs.
     Les ovules recueillis sont mis ensuite en contact, dans le laboratoire, et avec les spermatozoïdes du conjoint,seron fécondés. La fécondation peut se faire soit par mise en contact de l’ovule et du sperme sur une plaque en verre (In Vitro), soit par injection d’un seul spermatozoïde au sein de l’ovule à l’aide d’une micropipette. (ICSI)..
     Quelques jours (3-5) plus tard, on évalue la qualité des embryons qui se sont développés et on procède à leur transfert dans l’utérus de la femme.

 

5- Don d’ovules / Réception d’ovocytes:
     La réception d’ovocytes est une technique de reproduction assistée dans laquelle le gamète  féminin (ovule) est apporté par une femme différente à celle qui recevra l’embryon.

     Le recours au don d’ovules est habituellement proposé aux femmes qui n’ont pas d’ovaires, qui souffrent d’insuffisance ovarienne, qui ont vécu une ménopause précoce ou qui sont trop âgées pour procréer de manière naturelle.
     La donneuse subit une stimulation ovarienne via la prise d’hormones. La donneuse será soumise aux mêmes contrôles médicaux que le donneur de sperme lors l’insémination artificielle.
     Les ovules prélèvés (ponction) seront fécondés avec le sperme du partenaire masculin de la receveuse/gestatrice.

     Une fois évaluée la qualité des embryons qui se sont développés, on procèdera à leur transfert dans l’utérus de la receveuse/gestatrice qui aura été dûment préparée..

6- Réception d’embryons donnés::

      La réception d’embryons donnés consiste à transférer dans l'utérus de la femme des embryons qui ne sont pas siens génétiquement, ni de son conjoint/partenaire masculin, s’il existe.

     Ces embryons proviennent de couples qui, après avoir été soumis à des traitements de reproduction assistée, ont réussit la tant souhaitée descendance, et décident faire don des embryons restantsrir.


7- Congélation d’embryon:
      Si, à la suite de la fécondation in vitro, il existe des embryons non transférés, le couple peut décider que ceux-ci soient conservés. Ces embryons seront alors congelés, et par la suite, si le couple souhaite poursuivre son projet parental, ils seront « décongelés»/»réveillés » de leur sommeil biologique pour être ensuite déposés dans l’utérus.

     Quelquefois patientes pour lesquelles nous préférons ne pas réaliser, au cours d’un même cycle, à la fois le transfert embryonnaire et le cycle de stimulation folliculaire (risque de SHO, apparition de polypes, Hydrosalpinx ou hydrométrie, absence de spermatozoïdes, etc.)



8- Vitrification de ovocytes.
     S'il est nécessaire qu'une femme doit subir une chimiothérapie et / ou radiothérapie et veulent garder leurs œufs sans pour ces thérapies, aujourd'hui, il y a la possibilité de garder les œufs à utiliser par le patient sont affectés une fois guéri de la maladie qui a conduit à la nécessité de tels traitements effectués. En outre, la femme qui, pour des raisons personnelles souhaitent garder leur vitrifié pour une utilisation ultérieure ovules, cette technique peut bénéficier.

Dans quels cas la congélation d?ovulles est-elle recommandée?

     Pour préserver la fertilité. Chez les jeunes femmes sans partenaire qui souhaitent assurer leur maternité dans l’avenir, soit en l’assumant en solitaire ou bien avec cette personne appropriée qu’elles n’ont pas encore trouvée mais qu’elles espèrent trouver un jour. Aussi, chez les jeunes femmes en couple qui souhaitent retarder l’arrivée d’un enfant pour des raisons personnelles ou professionnelles

     Avant de suivre un traitement oncologique. La chimiothérapie et la radiothérapie produisent des dommages irréversibles sur les ovules, c’est pourquoi la congélation ouvre une porte aux techniques de reproduction afin de pouvoir avoir un enfant une fois la maladie soit surmontée.
     Pour d’autres raisons médicales (avant une extirpation d’ovaire, par exemple).
     Quand pour des raisons éthico-morales la congélation d’embryons en cycles de Fécondation in Vitro n’est pas souhaitée.
     Pour accroître les possibilités de grossesse chez les femmes ayant une faible réserve ovarienne lors de la réalisation de la fécondation in vitro avec des ovocytes issus de plusieurs cycles de stimulation.
     Les femmes provenant de la France ou d’autres pays, qui ont été déjà diagnostiquées sur la convenance de leur practiquer une FIV ou qui précisent de don d’ovules ou de sperme, seront soumises directement, après avoir complété l’examen médical si elles l’apportent, aux traitements de procréation nécessaires.
     Avant le transfert d’embrions, si la patiente le souhaite ou s’il existe indication médicale, il est possible de lui pratiquer  un diagnostic pre-implantación (DPI).
 
     Pour la réalisation de ces téchniques de procréation, ce cabinet médical a souscrit un Accord de Collaboration avec la “Clinica Corachan” de Barcelone, où se pratiquent les procès qui exigent l'utilisation d'un bloc opératoire et/ou anesthésie et/ou internement de la patiente.
      Les techniques précisant d’un laboratoire de procréation, se réaliseront au “CIRH” (Centro de Infertilidad y Reproducción Asistida) avec lequel le cabinet médical a signé un accord de collaboration. Cet accord est un prolongement de l’accord souscrit en 1990 (année de fondation du “CIRH”)  entre le Dr. Samaranch et le Dr. Brassesco (Fondateur et Directeur Médical du “CIRH”). Cet accord comprend les techniques de Fécondation in vitro (FIV) avec ou sans micronjection de sperme (ICSI: Intra Cytoplasmic Sperm Injection), formation de sperme dans les inséminations. Le centre “CIRH” dispose d’une banque de sperme pour les inséminations avec don de sperme et d’une banque d’embryons.
 

Services

Ginecología Barcelona
Planificación Familiar Barcelona
Reproducción asistida Barcelona
Tratar la patología mamaria Barcelona
Menopausia Barcelona
Ecografías Barcelona
Medicina estética y Nutrición Barcelona
Láser ginecológico Barcelona
Obstetricia Barcelona